Epson_29122017130518

«Calais-Nord au fil du temps»: la porte de la Mer face au bassin du Paradis

Rasé pendant la Seconde Guerre mondiale, Calais-Nord vit actuellement un chantier d’ampleur. À quoi ressemblait le quartier avant sa démolition ? Durant l’été, nous vous proposons une balade dans le Calais-Nord d’avant-guerre.

Lorsque le premier établissement de bains de mer fut inauguré en 1837, Calais était toujours entouré de fortifications. Pour se rendre à la plage, il fallait emprunter la rue de la Mer puis passer sous la pittoresque porte de la Mer, photographiée ci-dessus en 1880. Le bassin du Paradis y est le seul point de repère à avoir franchi les siècles. Au-dessus des fortifications, la tour du Guet et le beffroi du musée sont visibles.

C’est en 1882 que l’on commença à boucher le fossé qui se trouvait au pied des remparts intérieurs afin d’y faire passer la voie ferrée provenant de la gare construite en 1848 face au bassin du Paradis. 1885 est la date de la destruction de la porte de la Mer et d’une partie du rempart nord. Le fossé jouxtait les jardins Banse. Il isolait le Courgain maritime de la vieille ville, et était aussi désigné comme source d’épidémie suite au choléra qui sévit en 1832. Une fois bouché ce fossé deviendra le boulevard International, actuel boulevard des Alliés. Difficile d’imaginer de nos jours que ce boulevard était un fossé avec des maisons dont les fenêtres donnaient directement sur l’eau nauséabonde.

Une autre porte, la porte du Havre, permettait de franchir l’enceinte intérieure et le fossé par un pont-levis. Elle se situait dans le prolongement de la rue du Havre. Du haut de la porte du Havre il était possible d’observer l’entrée du port et l’arrivée des bateaux. Une découverte y avait été ajoutée, puis un belvédère érigé en 1841 car les dunes du Risban ne cessaient de croître, bouchant l’horizon. La découverte sera détruite en 1884 et la porte fermée à la circulation. La porte du Havre ne sera rasée qu’en 1889 et les derniers remparts en 1895 permettant ainsi une continuité entre Calais-Nord, la plage et le quartier des pêcheurs.

La Voix du Nord - Publié le 29/07/2013