• Francois ROTHIER (1852 - 1914) - Reims
  • Début Activité : 1867
  • Adresse : 9 Place Saint Maurice et 15 rue des Carmes 
  • Succursale : 11 et 21 Place du Parvis Notre Dame 
  • Successeur : Son fils Lucien Rothier reprendra l'atelier

En 1873, François Rothier, l’excellent et regretté photographe, auquel les Rémois sont redevables de tant de clichés précieux qui permettront aux annalistes de l’avenir la reconstitution par l’image du Reims disparu : il avait 21 ans et habitait rue du Cerf, 31, quand il épousa mademoiselle Caoussin, modiste, rue des Carmes, 19.
Rothier était fils de Édouard Rothier, serrurier, et de Célinie Andréenne Muzerelle, sœur d’un machiniste au théâtre.
Son fils cadet a repris l’atelier paternel, place Saint-Maurice, et en maintient la renommée et l’achalandage, dans le respect de la tradition.
On sait que le fils aîné de Rothier est devenu l’un des plus fameux barytons des scènes lyriques mondiales et le vaisseau du Metropolitan Opera de New York retentit actuellement des échos charmeurs de son admirable organe.

img062 img057