03 avr. 2010

Bisson Frères

  • BISSON Frères : Auguste Rosalie (Paris 1826-1900) et Louis Auguste (Paris 1814-1876)
  • Début Activité 1840
  • Enseigne de l' atelier : 'Bisson Frères'
  • Associé à : LEBLANC et Augustin Paul GUEUVIN vers1848

  • Adresse de Auguste Rosalie : 21 Rue de la Madeleine et 48 Rue Monsieur Le Prince en 1865
  • Adresse de Louis Auguste : 21 Rue de la Madeleine, 23 Rue Saint Paris vers 1845, 8 Rue Garancière, 11 Boulevard des Italiens, 13 Rue des Saints Pères vers 1865, Rue Médicis en 1871, 277 Rue Saint Jacques, 22 Rue Bertholet vers 1880.

  • Succursales de Auguste Rosalie: 11 Boulevard des Italiens, 35 Boulevard des Capucines en 1855, 8 rue Grancière et un atelier à Chamonix.
  • Succursales de  Louis Auguste : 11 Boulevard des Italiens , chamonix en 1865

  • Louis Auguste vend à : Edmond Quetier et Cie en 1863 et à Eugène MAUNOURY en en 1871
  • Auguste Rosalie vend à : Edmond Quetier et Cie et à Paul Emile PLACET en 1864

Photographes de sa Majesté l' Empereur dans leur studio, les deux frères reproduisent les oeuvres des maitres anciens. LOUIS fait faillite apres son association en 12/1863.

Au même titre que Félix Nadar, Édouard Baldus ou Gustave Le Gray, ils ont été les premiers à essayer de se détacher des techniques imposées par l'usage du daguerréotype, notamment en abandonnant la pose photographique au profit de l'instantané. Actifs pendant l'« âge doré » du mécénat photographique, entre 1847 et 1855, les frères Bisson fondent leur originalité sur l'utilisation de très grands tirages (jusqu'à 100 × 81 cm) et sur la mise en pratique commerciale de leurs techniques. En effet, de 1852 à 1863, la maison Bisson frères, rue Garancière, compte jusqu'à trente employés et gagne une renommée internationale par l'exécution de commandes très variées.

Membres de la Société française de photographie, les frères Bisson y exposent régulièrement entre 1854 et 1863. Par ailleurs, ils voyagent beaucoup, puisque près d'un tiers de leurs nombreux clichés portent sur des sujets en dehors du territoire français. Après le rachat de leur maison en 1864 par Émile Placet, Louis-Auguste et Auguste-Rosalie poursuivent ensuite des routes photographiques séparées. La reconnaissance était alors celle de la curiosité, comme lorsqu'ils accueillent rue Garancière des officiels français, mais il faudra attendre plus d'un siècle pour que reviennent au premier plans leurs tirages et que leur soit réellement reconnue une valeur artistique décisive.

Les frères Bisson restent surtout connus pour leurs séries de photographies sur la thématique du massif du Mont-Blanc, commandées par Napoléon III. Ils ont d'ailleurs réalisés par deux fois l'ascension du mont Blanc et rapporté les premières photographies d'alpinisme. Bisson jeune, en particulier, a multiplié les prises de vue de pentes enneigées et de glaciers, dans « ses » montagnes. Il souhaitait ainsi saisir le changeant dans un sujet unique — une attitude novatrice à l'époque.

On doit à Louis-Auguste Bisson le portrait le plus connu d'Honoré de Balzac 1842.

La Crevasse (Départ) -­­­­ 1862

img167 img164


Posté par pins59 à 21:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]