• Photo de Juillet 1903 au port de Calais

Epson_15052019211428

6-9 juillet 1903 Voyage du président Emole LOUBET à Londres pour l' Entente Cordiale , Le chef de l’État est arrivé par la mer sur le « Guichen »(à droite sur la photo accosté quai de la Gare Maritime). Accueilli par des pêcheuses de crevettes munies de leurs filets et d’une gerbe de fleurs, il doit parcourir trois kilomètres à travers Calais et plusieurs arcs de triomphe éphémères. Accompagné du maire Edmond Basset et du ministre des Affaires Étrangères, Émile Loubet est très à l’aise dans cet exercice de pure représentation. C’est à son sujet qu’un article de 1901 du Figaro décrivait le dépôt d’une gerbe de chrysanthèmes lors de l’inauguration d’un monument. Thème repris ensuite par Charles de Gaulle pour dénoncer l’absence de pouvoir des présidents des IIIe et IVe Républiques qui « inauguraient les chrysanthèmes ».

le 9 juillet 1903, le président de la République, Émile Loubet, se livre à l’exercice traditionnel du scellement de la première pierre du théâtre de Calais– il s’agit en fait d’un simulacre, d’autant que le chantier a débuté depuis quelques mois.