• Noel COUDAN - Lyon

  • Début Activité : 1869

  • Adresse : 56 Rue Centrale  en face Allée de Largue / 5 place des Jacobins

  • Sucesseur de Ernest Besson

img108 img101

img218 img210

Message de la part de SANDRINE :

C'était un ami de mon arrière-arrière grand père et il fut témoin à la naissance de ses deux enfants, Auguste et Amélie en 1872 et 1876 et encore témoin lors du mariage de cette dernière en 1893.
L'acte de mariage de son fils Antoine Jean le 6 février 1909 a la mairie du 3e arrondissement de Lyon nous apprend qu'a cette date Noel Coudan était retourne vivre a Charolles en Haute Saone (son village natal) avec son épouse Marie Reine Ruet et que son fils aine Félix Henri avait repris l'atelier de photographie.

Henri Béraud, écrivain lyonnais, a immortalisé dans l’un de ses plus célèbres romans ("La Gerbe d'or"), la vitrine de Noël Coudan :
« Il (Félix Desvernay, bibliothécaire retraité de la ville) habitait, rue de l'Ancienne Préfecture, un appartement calfeutré et romantique. Comme il s'attardait volontiers aux brasseries nocturnes, dans la société de mon père, il se levait tard. Vers trois heures, il sortait. Il suivait à petits pas le trottoir, devant les cadres du photographe Noël Coudant où l'on voyait des ténors à gros cous et barbiches en fer à cheval. Cette vitrine, peuplée de chanteurs en pourpoint sur peluche sombre, elle peut avoir disparu comme bien d'autres choses. Pour moi, elle est encore là-bas, près de la fontaine des Jacobins. On démolirait le quartier pierre à pierre, qu'elle serait toujours là, avec son Boudouresque aux cheveux rejetés, son Capoul, ses élégants à la mode de 1890, en tout petits vestons à carreaux, et ses dames aux corsages moulés sur le buste : " Portraits au charbon, inaltérables. Médailles d'or, Paris, Bordeaux"....A gauche du photographe il y avait un marchand de marrons, si effacé, si couleur de vieille pierre, qu'il était sculpté dans la muraille. De l'autre côté il y avait un restaurant, avec dans sa vitrine, sous globe de verre, une merveilleuse petite diligence jaune, avec ses chevaux, ses voyageurs, son cocher en blouse, sa capote verte et ses marchepieds ».

Carte Postale de la Rue Centrale (A gauche l' atelier Coudan avec son Enseigne sur la facade)

498_001

scan_coudan