Alphonse Liébert (1827 - 1914)

Ancien officier de marine, Alphonse Liébert s’établit comme photographe aux Etats-Unis vers 1853. Il arrive à Paris en 1863. De 1872 à 1906, son studio est situé au 81 rue Saint-Lazare. Il est un de ceux qui ne fuirent pas Paris pendant les événements de 1870 - 1871 et réalise tour à tour des vues de ruines et de barricades autour desquelles s’affairent quelques fédérés. Il dépeint la destruction des édifices par la guerre franco-prussienne et la Commune sans distinguer les ruines dues à chacun des deux événements. Contrairement à nombre d’opérateurs, il sort de Paris pour photographier les communes alentours. En 1872, il publie ces vues dans un album intitulé « Les ruines de Paris et de ses environs. 1870 - 1871. Cent photographies ». Les deux volumes comportent chacun cinquante vues d’environ 18 x 25 cm. L’aversion qu’inspirait l’ennemi est particulièrement frappante dans le commentaire qui accompagne les épreuves, signé Alfred d’Aunay – pseudonyme du journaliste du Figaro Alfred Descudier.

  • Adresse des Ateliers : 6 rue St vincent de Paul - 13 Bd des Capucines - 81 Rue St Lazare en 1872 - 6 Rue de Londres en 1877 - 95 Rue St Lazare - Paris

  • Succursale : 7 rue de Clichy - Paris

liebert

Porte le n° 72 dans l’album « Les ruines de Paris et de ses environs. 1870-1871. Cent photographies »